Stay Connected

Lulli sur La Toile le blog
PORTRAIT

13 questions à Charlet

  • 09 juillet 2018
  • par
  • Eva

Chez Charlet, l’amour de la joaillerie est une histoire de générations, de sensibilité et de féminité à travers une vision d’hommes… Jusqu’à l’arrivée de Valérie Frojo. A l’occasion de la sortie de la dernière collection Massilia, la directrice artistique de la maison Charlet a répondu à nos questions. Rencontre.

valerie-frojo-portrait

Comment est née Charlet ? 

En 2014, mon mari, fort de son expérience dans le domaine, a décidé de créer une nouvelle marque de bijoux, que l’on a tendance a qualifier de « petite joaillerie ». Pour les  premières collections, il a choisi de collaborer avec la designer des bijoux Aime.

D’où vient le nom Charlet ?

Le nom Charlet trouve son origine dans notre histoire de famille puisqu’il s’agit de la bijouterie marseillaise où l’arrière arrière-grand-père de mon mari a débuté sa carrière lors de son arrivée à Marseille en 1854. Au fil de l’histoire de notre maison, le nom Charlet avait été abandonné et mon mari l’a fait renaître de ses cendres en créant la marque il y a 4 ans maintenant.

Quel est le premier bijou que vous avez créé ?

Il s’agit de la boucle d’oreille Diamantée 10cm. J’affectionne particulièrement cette chaîne qui se joue des reflets de la lumière. J’avais envie d’une boucle d’oreille qui se fonde à mes humeurs tantôt longue avec un côté bohème/chic, tantôt repliée pour un style plus casual, un peu comme on le fait avec nos cheveux. J’aime assez l’idée de pouvoir jouer avec et mixer ses bijoux.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Mon inspiration, je la trouve au quotidien dans mon métier aux côtés de mon mari dans l’univers de la joaillerie. Mais aussi dans l’observation de ce qui m’entoure : mes filles, mes amies, les femmes en général.

Lors de mes voyages aussi, j’observe beaucoup mon environnement et soudain une idée me vient ! Je la mets dans un coin de ma tête pour la crayonner plus tard, et de fil en aiguille je la retravaille pour aboutir à un bijou. Du coup, il y a beaucoup de moi dans mes créations.

Parlez-nous de votre nouvelle collection “Massilia”… Est-ce un hommage aux origines de Charlet, à la ville de Marseille ?

Bien sûr, j’avais envie de remettre aux goûts du jour, le fameux boulier marseillais que l’on a toutes connu dans le Sud et au-delà, soit parce que notre mère ou notre grand-mère le portait, soit parce que nous même nous l’avions reçu en cadeau à l’adolescence. La version avec les perles en pierres fines de couleur me rappelle ceux que je piquais à ma mère pour les porter en accumulation.

Charlet en trois mots ?

lemotcharlet

Pensez-vous que le style se reflète à travers les bijoux que l’on porte ?

Evidemment, c’est comme pour les vêtements, un bijou ça se porte sur une silhouette et il faut se sentir bien avec, il faut qu’il nous ressemble. On a beau l’avoir repéré dans un magazine ou vu sur une copine, tant qu’on ne l’a pas essayé sur soi, on ne peut pas le sentir, le toucher, se l’approprier.  Il faut voir comment on bouge avec et s’il nous fait nous sentir belle.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite lancer sa ligne de bijoux ? 

Beaucoup de ténacité, ce n’est pas facile, la concurrence est nombreuse, il faut savoir se démarquer. C’est cela la force de Charlet je pense. Notre style est différent des autres, nous avons un design vraiment à part. Les collections bien que très différentes les unes des autres se complètent et se mixent à loisir en fonction du style de chaque femme. De plus, nous avons choisi de travailler exclusivement de l’or 18 carats et de fabriquer nos créations dans notre atelier à Marseille : un gage de qualité maîtrisée cher à notre renommée.

Comment décririez-vous la Femme Lulli ?

La femme Lulli, ressemble comme 2 gouttes d’eau à la femme Charlet. Quel que soit son âge, elle a un style personnel qui lui est propre, assez pointu mais qui doit coller à ses envies et son humeur. En fonction des jours et des moments, elle peut être fatale, cool, sexy, bohème, chic ou sporty mais toujours tendance !

Mai 68 a fêté ses 50 ans cette année. Comme un écho à cette période marquante, les femmes du cinéma se révoltent face aux inégalités hommes-femmes. Que pensez-vous de ce combat qui les anime ? 

C’est un combat au combien légitime sans être une féministe invétérée, la femme est à mon sens l’égale de l’homme et toute lutte pour faire valoir ses droits en ce sens est plus que justifiée.

Votre mantra ? 

mantra-charlet

Quelles sont vos icônes bijoux ?

Marion Cotillard, Charlize Theron, Sharon Stone et Helena Christensen.

Vos pièces coup de coeur chez Lulli ?

beliza-maillot-de-bain
forte-forte-chemise
magali-pascal
golden-goose
lanouvelle-bandeau

Découvrez les bijoux Charlet

jonc-babylone
charlet-bague-eden-trois-petales
Bracelet-Massilia-Turquoise
collier-aura-charlet
bijoux-charlet

Articles dans la même catégorie

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués d'une *

Le mot de la rédac

Bienvenue dans l’univers Lulli et bien plus encore. Inspirations quotidiennes, portraits de créateurs, secrets de styles… Découvrez toutes nos dernières actualités.

Suivez-Nous

Catégories

Instagram Feed

Coups de cœur

×