Stay Connected

Lulli sur La Toile le blog
INSIDE LULLI TENDANCES & CRéATEURS

Golden Goose : ma journée avec des exclus aux pieds !

  • 18 novembre 2020
  • par
  • Pauline

Être une modeuse confirmée exige non seulement une curiosité stylistique de compétition mais un amour véritable pour le produit, souvent proche de la passion. En ce sens, en tant que Rédactrice mode pour Lulli et « sneakers addict » assumée, j’ai souhaité explorer mon penchant pour Golden Goose et passer 24h avec un modèle particulier. À moi les exclusivités ! Récap’ détaillé d’une expérience qui m’a fait briller (vriller ?) toute une journée !  

07h30 

« Le réveil sonne et je sens pointer en moi une excitation enfantine : comme ce courant chaud expérimenté par des millions de jeunes âmes les matins de Noël. C’est bon signe ! Pas de Santa Claus ni de sapin verdoyant au menu mais deux nouvelles copines de style gisant sur mon tapis et que j’analyse avec envie. Y’a d’la dégaine, y’a du coloris, y’a du shiny. Love at first sight au saut du lit ? »

07h38 

« Entre deux gorgées de café, je prends conscience de la chance que j’ai. Distraite car encore ensommeillée, je manque d’émietter mes exclus Golden en engouffrant mon cake citronné. Mon petit ami me demande pourquoi ces « drôles de chaussures » ont investi sa place au petit déjeuner. Silence radio de mon côté. Dois-je vraiment polémiquer avec des êtres dépourvus d’autant de fashion sensibilité ? »

08h15

« Une fois enfilées, c’est un cadeau que je me fais. Du confort, de la tenue, de la légèreté. On ne parle plus de baskets mais de massage des pieds ! Mini doute sur la simplicité de ma tenue : une robe noire, classique comme un Disney, pour équilibrer. Mode Green Lantern activé ?

Dès le petit-déjeuner, mes exclus Golden Goose vertes et pailletées mettent du soleil dans ma journée (photo 1). Plus tard, au bureau et en quelques clics, c’est toute l’identité de cette célèbre griffe italienne que je chercher à cerner (photo 2).

08h49 

« En route, mauvaise troupe ! Sur le chemin qui me mène au boulot, partageant l’auto d’une collègue de bureau, je déballe sans préavis mes connaissances (encore limitées) sur la griffe italienne réputée. Tout en jouant frénétiquement des mollets, je lui explique me sentir comme ces sneakers : imparfaite à toute heure. J’ai trouvé mes nouvelles sœurs ! »

10h58 

« Je fais des va-et-vient incessants (indécents ?) dans l’open-space, l’air de rien et mon mug de thé à la main. Entre la cuisine et mon ordinateur, j’exhibe surtout fièrement mes baskets de couleur. Les œillades fusent, je suis rassurée. Toutefois, à force de siroter, c’est ma vessie qui semble contrariée. »

13h14 

« À l’heure du déjeuner, je peine à avaler mon quinoa safrané. Manque d’appétit ? Que nenni ! Mes yeux sont simplement rivés sur les chaussures de mes collègues de tablée. Y’a pas à chipoter, en termes de scintillance et d’originalité, je mets tout le monde à mes pieds ! »

15h06 

« Face à mon écran, je décline toute responsabilité rédactionnelle pour surfer sur le site de cette maison « made in Italy » exceptionnelle. J’envisage une seconde de me réinventer, d’être au cœur des ateliers et de fabriquer moi aussi des souliers branchés. La digestion, qui s’annonçait compliquée, laisse place à une rêverie longue durée… »

17h00 

« Direction le shooting. Je me surprends à atterrir dans une salle surpeuplée. Le drame est donc tout indiqué : mes Golden se font subitement marcher dessus (élégance oblige, l’identité de la coupable ne sera pas révélée). Je regarde mes  « partners in style » se remettre de leurs émotions avec une inimitable discrétion. Ouf, même post agression, leurs paillettes font toujours sensation. »

17h03 

Pensée pour moi-même : pas fastoche d’établir un constat crédible après que mes « frangines » aient été malmenées. La faute à leur effet déjà usé ?

Chez Golden Goose, les exclus sont légion et à dégainer sans modération. Les détails flashy de ces deux modèles me font d’ailleurs particulièrement envie ! 

18h52 

« Dans la rue, je bats le pavé presque comme si je volais. Les passants sont interpellés par tant d’assurance et de désinvolture. Surprise générale lorsque je compare soudain la beauté de mes chaussures à celle de la Préfecture. Cliché d’équilibriste à la clé. »

20h44 

« Au dîner, mon amoureux sollicite mon opinion sur la tristesse de notre actualité : Covid persistant, policiers violents, écologie au tournant… Je lui réponds, sans sourciller : « Quand tu as des Golden au pied, tu penses avec po-si-ti-vi-té. Et pour cause, le monde va mal mais ton style reste inégalé ». La chique lui en est coupée. »

20h45 

« Pénibilité maximum lorsqu’il faut me déchausser pour me doucher : je crains d’abandonner mes alliées. Coup d’œil parallèle dans le miroir : ma mine transpirante m’encourage à me mouiller. »

21h12 

« J’associe sans plus attendre les Golden à mon pyjama floral. Sidération très nette du côté du mâle. »

22h39 

« L’heure du film a sonné. Je coupe le cordon (mais jamais le lacet !) pour me glisser dans mes draps. Je vois mes Golden me toiser de loin et c’est le drama. »

22h47 

« Solution a été trouvée. Pas sûre que l’homme apprécie le projet. Après Diamants sur canapé, Baskets sur oreiller ? »

En ville, face à la préfecture, je ne cesse de contempler mes fabuleuses chaussures. Sneakers power (photo 1) ! Au moment du coucher, risquant d’agacer mon fiancé, je fais une place de choix à mes exclus Golden adorées (photo 2) ! 

23h10 

« Pensée pré-nuitée d’une accro confirmée : demain, c’est décidé, je passe au must-have saisonnier. Je veux être pop jusqu’aux lacets ! 😉 »

Retrouvez l’ensemble de la collection Golden Goose ainsi que toutes les exclus et nouveautés en un clic !   

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués d'une *

Bienvenue chez vous !

Suivez-Nous

Catégories

Instagram Feed

Coup de cœur

×