Stay Connected

Lulli sur La Toile le blog
TENDANCES & CRéATEURS

L’interview Lulli : La marque Stone Paris

  • 03 septembre 2020
  • par
  • Pauline

Marie Poniatowski est la créatrice de la marque Stone Paris, marque de bijoux. Elle a le timbre de voix des femmes pleines d’expérience et une définition bien à elle de l’élégance. En travaillant le diamant avec autant de délicatesse – presque comme on fait les caresses –  elle prouve que la joaillerie a encore des histoires passionnantes à raconter en France. Les inspirations fusent et ses joyaux n’en sont que plus fascinants: des bijoux d’oreilles aux colliers, des bagues aux bracelets, l’amour et la générosité sont disséminés tendrement. Nous avons rencontré l’instigatrice de ce projet scintillant : la marque Stone Paris est une maison à la renommée mondiale, qui conjuge savoir-faire et transmission au présent.

Bonjour Marie ! Il semble que votre parcours soit quelque peu atypique… Pouvons-nous en savoir plus ? 

« En effet, au départ, ma vocation était tout autre : je travaillais dans le milieu du cinéma en tant que Première Assistante Réalisateur, du côté de la mise en scène. À l’âge de 33 ans, ma vie a changé à différents niveaux : j’ai eu envie de me réinventer, non pas parce que je n’aimais plus mon métier, mais simplement pour explorer un nouveau domaine. J’avais toujours adoré les bijoux de famille, les bijoux anciens et j’ai voulu les mettre en lumière au quotidien. J’ai donc repris un métier à zéro. Comme quoi, c’est tout à fait possible ! J’ai appris toute seule, sur le terrain, sans même avoir de famille ou de proches dans le milieu de la joaillerie. C’est avec cette seule volonté que ma marque Stone Paris est née. Aujourd’hui, de Paris à Anvers, de nombreux bijoux voient le jour dans mes ateliers ! »

Quand on change ainsi de profession, peut-on parler de déclic ? 

« J’ai bel et bien eu un déclic car beaucoup d’évènements sont arrivés en même temps et ont ainsi fait germer mon envie de reconversion. Je suis tout d’abord tombée enceinte puis je suis partie en voyage à New-York. J’y ai découvert que la joaillerie avait une place solide, plus forte qu’en France. Je me suis dit qu’il fallait changer la donne ! Aimant tout particulièrement l’idée de la transmission, j’ai cherché à définir mon projet selon l’idée que les femmes puissent librement s’offrir leurs propres bijoux. Mais aussi faire vivre ces joyaux, longtemps, au gré des années. Je suis heureuse aujourd’hui d’avoir contribué, à ma manière, à l’essor de la joaillerie frenchy ! »

Un mot sur vos origines polonaises ? 

« Mon nom, Poniatowski, vient de Pologne. J’y suis allée l’année de mes vingt ans pour déflorer la terre de mes aïeuls, pour comprendre et m’imprégner. L’un d’entre eux a d’ailleurs été le dernier roi du pays ! Mes origines historiques, les combats menés par ces ancêtres d’exception, m’ont portée en un sens et m’ont incitée à mener ma barque comme je l’entendais, à faire confiance à mon flair et à ma créativité. »

Pourquoi avoir souhaité travailler le diamant en particulier ? 

« Le diamant est ma pierre préférée ! Il matche avec tout, il est intemporel et fait constamment de l’effet. Je m’amuse beaucoup à le façonner ! Certains créateurs vont aller plus volontiers vers les perles ou les pierres colorées. Moi, j’ai choisi le diamant depuis longtemps. Il y a des niches pour tout le monde apparemment ! »

« Le diamant est aussi intemporel qu’exceptionnel. »

Que racontent vos bijoux ?

« Mon ADN ? La transmission multigénérationnelle ! J’adore que ma fille de 15 ans et ma grand-mère de 88 ans portent mes bijoux avec la même spontanéité, la même fidélité. Les bijoux de la marque Stone Paris ont des processus de fabrication anciens, ce qui leur confère du caractère. Qu’il s’agisse de croix poignard ou de perles, il existe dans mes collections un véritable paradoxe, un mélange constant. Un mix entre le rock et le classique ! C’est un univers ambivalent.

Mais ce que les bijoux racontent vient de l’intention de départ. Je pense souvent à ce que mes clientes ont envie de porter. Je pense à elles pour imaginer puis pour créer. Tout part d’une page vierge. Je tiens à proposer des bijoux pérennes, qui aient de l’éclat sur la durée. Je ne me soumets ni aux tendances ni aux phénomènes de mode ! Mais je souhaite « marquer », imprimer quelque chose de fort sans négliger le pouvoir de la beauté ! »

Qu’est-ce qui vous inspire ? 

« Ce sont des images glanées, des voyages effectués. Mais chez moi, ça se passe la nuit, quand je m’endors, quand j’ai des flashs. Je me dis : « Et si je faisais ça ? ». Il m’arrive alors de penser à une époque, à un thème, à une sensation. Je m’inspire évidemment des gens autour de moi, des gens que j’aime, qui me protègent et m’enveloppent. Je suis aussi très sensible à l’architecture, à la nature… et à l’histoire ! »

Quelle est votre petite définition personnelle de la joaillerie ? 

« Je n’ai pas de définition unique ou précise ! J’imagine des bijoux précieux dont on peut se parer tout au long de la journée, que l’on ne lâche jamais. Et puis c’est agréable d’adapter, de choisir des bijoux ciblés en fonction de ses tenues, qu’elles soient décontractées ou distinguées. Ma joaillerie à moi, c’est dire aux femmes qu’elles peuvent porter des bijoux aisément, qu’elles peuvent aussi les garder pour l’éternité. Que les bijoux sont indémodables. Et que c’est ce qui les rend uniques et particuliers… »

« Les bijoux ne se démodent jamais. C’est ce qui en fait toute leur singularité ! »  

Comment se passe la collaboration avec Anne Vouland, notre fondatrice ? 

« J’ai un lien très fort avec Anne ! Ensemble, nous avons écrit une belle histoire… C’est une des premières entrepreneuses à m’avoir fait confiance. Nous collaborons depuis une quinzaine d’années désormais : à l’époque, il n’y avait que deux boutiques et pas encore de site ! Nous avons donc littéralement grandi ensemble. Ce que j’apprécie chez elle ? Sa fidélité, sa sensibilité mais aussi la belle énergie qu’elle diffuse sans arrêt. C’est rare d’avoir des rapports professionnels d’une telle intensité ! La vraie force de Lulli c’est la diversité des marques proposées mais aussi l’hétérogénéité de la clientèle. Des marques inédites, accessibles, mises en valeur sur un site élaboré et au sein de boutiques magnifiques. Le développement du concept store est une sacrée fierté : il tient au travail d’Anne, à son mérite et à sa témérité. Rien n’arrive par hasard… »

Quel est votre « mood » du moment ? 

« Nous parlions de hasard à l’instant, c’est amusant… Ce qui est arrivé à notre monde n’est justement pas inopiné: peut-être que la terre avait un message bien évident à nous délivrer ? Je reste positive malgré tout, malgré le choc ! Il faut vivre au jour le jour, continuer d’avoir envie et surtout, accepter le présent pour être heureux ! Professionnellement, je suis obligée de prévoir des choses donc de me projetter mais dans ma vie privée, je reste concentrée sur l’instant T. La crise sanitaire que nous éprouvons nous a tous permis de nous recentrer, de faire un bilan de nos propres existences. Personnellement, je me sens comme une « fighter », je reste dans la joie, je ne me laisse pas le choix !  Si on veut, on peut, n’est-ce pas ? »

Y a-t-il un message que vous souhaitez délivrer à nos Lulli Addicts ?  

« Il y en a plusieurs ! Tout d’abord, continuez à faire vivre les entreprises françaises telles que Lulli, c’est une façon chic et engagée de vous faire plaisir ! Restez fières de notre pays ! Brillez, vibrez, vivez votre vie intensément et prenez toujours la mesure de votre bonheur. Contre les maux de la société, il n’y a rien de plus salvateur ! »

« Il faut vivre sa vie avec intensité et ne jamais cesser de briller… »

Stone & Lulli 

Des best-sellers ? En discutant des pièces fortes de sa marque Stone Paris, Marie Poniatowski pointe immédiatement les croix, « des pièces très connues », mais souligne l’évolution certaine des bijoux d’oreille, « qui se portent différemment aujourd’hui ». Pour sa collection automne-hiver, la créatrice a souhaité décliner sa croix fétiche – la Blood Diamonds –  et faire ressortir une autre facette de sa préciosité. « J’ai aussi concentré beaucoup d’attention à la confection des bagues » ajoute Marie. Le bonus ? La possibilité de choisir entre les bagues gros format, plus rock ou tranchées, et celles fines et délicates qui sont toujours un succès. Autres must-have de la saison ? La créole et le médaillon ! Des bijoux star, typés ou ancestraux, qui se font remarquer en toute occasion. 

« Si ce n’est déjà fait, la croix Blood Diamonds, la big bague et la créole vont vite devenir vos ornements élégants! »  

Retrouvez l’ensemble des bijoux de la marque Stone Paris en un clic

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués d'une *

Bienvenue chez vous !

Suivez-Nous

Catégories

Instagram Feed

Coup de cœur

×