Stay Connected

Lulli sur La Toile le blog
INSIDE LULLI

#TeamLulli : 22 questions à Julie

  • 07 octobre 2019
  • par
  • Charlotte

C’est grâce à ses équipes, ses clients et ses fondateurs que Lulli ressemble à ce qu’elle est aujourd’hui. Pour que vous fassiez connaissance avec notre #TeamLulli, nous vous faisons découvrir régulièrement un membre de notre équipe, son travail, son univers, ainsi que sa sélection mode. Aujourd’hui, découvrez Julie, la styliste de la marque Jeanne Vouland.

1 – Depuis combien de temps travailles-tu chez Lulli ?

Ça va faire deux ans en janvier 2020. J’ai commencé comme stagiaire assistante en stylisme photo puis j’ai été recrutée comme styliste pour la marque Jeanne Vouland.

2 – Comment décrirais-tu ton métier à ta grand-mère ?

Facile : je dessine des vêtements et j’habille les femmes. Ce n’est pas un métier compliqué à comprendre pour ma grand-mère en fait, car son beau-frère est costumier. On a su très tôt dans ma famille que j’étais une créative ! Ma maman a eu un rôle important dans mon développement créatif, car c’est elle qui m’a initié à toutes sortes d’activités créative durant mon enfance et mon grand-père était doué en dessin, c’est lui qui m’a transmis cette passion. Rien de très mystérieux, donc !

3 – Tu voulais faire quoi petite ?

Je me souviens avoir voulu être vétérinaire pour chats. Puis, vers l’âge de 10 ans, j’ai su que je voulais être styliste. A cette époque, j’aimais créer des vêtements pour mes poupées. J’utilisais leurs habits comme patrons, afin de créer de nouvelles pièces pour elles, à partir de chutes de tissus. Et je n’ai jamais changé de vocation ! Il faut savoir aussi que j’ai été fortement influencée par mon père, qui a toujours été d’une grande élégance. J’ai grandi avec le désir que tout le monde soit aussi beau que lui !

4 – Quel est ton parcours ?

Après un bac ES, j’ai fait une mise à niveau en arts appliqués. J’ai enchainé par un BTS Design de Mode sur deux ans.  J’ai appris à développer ma créativité au maximum et à créer des collections et des concepts de A à Z.

J’ai compris alors qu’il est important de donner du sens à nos créations, qu’elles doivent toutes refléter une réalité et une histoire. C’est vraiment un aspect primordial de mon métier. J’ai ensuite multiplié les stages afin de rentrer dans le concret. Je suis de nature curieuse, j’ai donc testé un grand pan des métiers du style : stylisme, modélisme et stylisme photo. Puis j’ai eu la chance d’entrer chez Lulli !

5 – Ton plus gros fou rire chez Lulli ?

Je rigole vraiment beaucoup, mais souvent hors du contexte professionnel. Je suis hyper concentrée au boulot !

6 – Ton plus grand moment de solitude chez Lulli ?

Je me rappelle comme si c’était hier avoir cassé une bougie Baobab de plus de 300 euros pendant un shooting photo ! J’étais stagiaire, j’étais vraiment mal, j’avais les larmes aux yeux. Heureusement, tout le monde a été compréhensif…

7 – Ton truc pour supporter la pression

Créer des collections, ça peut être intense. Alors, je déjeune d’un burger et je branche mes écouteurs. La musique me permet d’évacuer le stress et les fast-foods du bien au moral (rires).

8 – Quelle est ta motivation au quotidien ?

Mon chéri, car il m’a toujours soutenue et poussée à faire ce que j’aime et a me surpasser. Mon métier, car c’est tout ce que j’ai toujours voulu faire… Si j’ai ces deux choses, je peux gravir des montagnes !

9 – Tes dessins de style dévoilent des silhouettes aux cils immensément longs, quelle est l’origine de ce trait de crayon ?

J’ai tout simplement toujours eu du mal à croquer les visages et encore moins les yeux. Du coup j’ai trouvé cette astuce…et c’est devenu ma marque de fabrique.

10 – Si tu devais décrire ton style vestimentaire ?

Mon style varie en fonction de mon humeur. Un jour féminine, l’autre jour urban casual avec ma longue jupe, une chemise et des baskets. Mon dressing est vraiment à l’image de la marque pour laquelle je travaille : toutes les pièces se mixent entre elles pour un style toujours parfait. Mon obsession de toujours, c’est les baskets : être à plat me permet de m’ancrer dans la réalité.

Je suis aussi une grande fan de noir, j’en porte tous les jours, à petite ou grande dose.

11 – Décris-nous ton style Lulli ?

Mon style Lulli est minimaliste et urbain, souvent noir et blanc. Je mise sur une jupe longue boutonnée sur l’avant, signée Jeanne Vouland bien sûr. Mon astuce : j’ouvre les boutons du bas pour donner de l’ouverture et donner plus de mouvement au vêtement. Je l’ai mariée à un pull noir basique en cachemire, que j’ai surtaillé, pour lui donner un aspect oversized. Puis j’ai enfilé un manteau sans manches signé Seasons. Je n’hésite pas à miser sur les mêmes longueurs afin d’obtenir une silhouette longiligne.

Pour la touche punchy, j’enfile des Golden Goose dont j’adore le rose et un sac Rough Studios, dont la couleur répond aux baskets. Bref, je mise sur des valeurs sures, sans oublier la petite touche de folie nécessaire à toute silhouette.

12- Si on ne devait avoir que 5 pièces dans son dressing, ça serait quoi ?

Une très belle paire de baskets, des Golden Goose par exemple, avec un détail marquant comme une couleur éclatante ou un imprimé punchy.

Un perfecto en cuir noir : c’est l’allié rock qui va avec tout, de la robe au jean, en passant par la jupe longue.

Un cabas en cuir noir, chic et spacieux !

Une chemise blanche, l’intemporelle.

Une jupe longue, imprimée ou irisée : c’est une pièce forte indispensable qui sait se faire remarquer.

13 – Tu nous montres tes croquis ?

Avec plaisir !

14 – L’accessoire indispensable de ton dressing ?

Un trench oversized en jean qui m’a été offert. J’y attache une valeur sentimentale et il est simplement canon ! Je le porte soit comme une robe en le ceinturant ou avec une jupe longue pour un côté urbain.

15 – Ta chanson pour remonter l’ambiance en soirée ?

Je suis restée bloquée dans les années 90-2000 ! Je dirais donc Breathe  feat. Sean Paul.

16 – Le dernier livre que tu as lu ?

Je suis une fille très visuelle, je préfère me plonger dans des magazines comme Vogue et Numéro.

17 – La destination de tes rêves ?

Je rêve d’aller à New York. Je suis tellement impatiente de visiter cette ville incroyable, dont tout le monde parle tout le temps. A quand mon tour d’en prendre plein la vue ?

18 – Ton guilty pleasure ?

Les bonbons acidulés, avec le sucre qui pique ! Je tiens ça de ma mère, qui, à bientôt 55 ans, en mange toujours.

19 – Ton plus gros défaut ?

Je suis très sensible mais je cache ça derrière mon humour et mes sourires.

20 – Ta plus grande qualité ?

Je donne beaucoup aux autres, je les fais passer en premier.

21 – Ton mantra ?

La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent.

22- Toi dans cinq ans, ça donne quoi ?

Jeanne Vouland a dépassé toutes nos espérances, la marque défile pendant les Fashion Weeks et on reçoit des demandes d’interview tous les jours !

  1. Masculin - Féminin : quand le boyish nous envahit ! - CARNET DE TENDANCES

    18 octobre 2019 - 16 h 06 min

    […] #TeamLulli : 22 questions à Julie […]

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués d'une *

Le mot de la rédac

Bienvenue dans l’univers Lulli et bien plus encore. Inspirations quotidiennes, portraits de créateurs, secrets de styles… Découvrez toutes nos dernières actualités.

Suivez-Nous

Catégories

Instagram Feed

Coups de cœur

×